Rues et Vue Aérienne de Princeville - Rue St-Georges




Henri Moreau vient de se porter acquéreur de la maison de Georges Girouard.
A quel no. civique était-ce ? (Q?) .

No d'identification : ???
L'Union des Cantons de l'Est, ( 13 nov. 1958 ) : 3.


1958-11-13, p22-p23, maison Georges Girouard.jpg

Journal

Wilfrid Raymond à vendu à Ephrem Lachance.
A quel no. civique était-ce ? (Q?) .

No d'identification : ???
L'Union des Cantons de l'Est, ( 6 juin 1935 ) : 3.


1935-06-06, p6, Ephrem Lachance.jpg

Journal
Ouverture en 1858. En août 1874, le conseil prolongeait la désignation de "rue St-Georges" au-delà de la rue de la Corporation "vu qu'elle n'est que la continuation de la rue St-Georges.

Rue St-Georges, vers l'est, 1959, 3-009.jpg
Carrousel 3
Rue St-Georges.jpg Disque patrimoine
Rue St-Georges, dir Ouest, 3-042.jpg Carrousel 3
On peut voir que la maison grise n'était pas encore retapée.

Rue St-Georges, 26 avril 1998, 60-08.JPG
Expo 1998 - Film 60
Maison au 60, rue St-Georges. Elle est aujourd'hui la propriété de Fernand Baril. La maison a gardé son cachet, sauf que les arbres y ont été ajoutés . La photo a été prise le 30 juin 1944.

Nadeau Georges Etienne maison auj. Fernand Baril 30-06-1944, 27-10.jpg
Expo 1998 - Film 27
Album brun 98 - TRP
Maison au 60 rue St-Georges.

Maison Fernand Baril 1986 - 07-013.jpg
Carrousel 7
Livre 05-FGN-048
Maire-Anna Roberge la fait construire. Son fils Georges-Érienne Nadeau en sera propriétaire, ainsi que Jeanne-d'Arc Nadeau. Fernand Baril en est l'actuel propriétaire.

Avant cette bâtisse, il y avait la maison de Georges-Jérémie Pacaud. Qui a aussi appartenu à Louis Lavergne et son épouse Eugénie Landry. Nait dans l'ancienne maison Louis-Renaud Lavergne et Marie-Louise Lavergne (épouse de Robert Malouin). La maison sera détruite par le feu.


Maison 60 rue St-Georges, p.164.JPG
Livre P.A.B.F. 05-FGN-036
Maison 60 rue St-Georges, p.164 (suite).JPG Livre P.A.B.F. 05-FGN-036
Maison 60 rue St-Georges, PABF p.165.JPG Livre P.A.B.F. 05-FGN-036
Maison à gauche de Raymond Pépin au no. civique 95 et la précédente au 65.

Travaux rue St-Georges avril mai juin 2012 (13).jpg
Disque patrimoine
Maison au no. civique 96.

Maison de Georges-Jérémie Pacaud. Construite en 1854, elle a connu ses heures de gloire de 1880 à 1900, alors que Jérémie recevait les notables de la région dont Sir Wilfrid Laurier. Vendue à Adjutor Marcoux le 2 février 1906, ensuite à Gédéon Dorval, cette maison est actuellement la propriété de Richard Pellerin.


Maison Georges Jérémie Pacaud, CL-RE1-011.JPG
Pacaud maison, 5-01.jpg
Classeur - RE1
Expo 1998 - Film 5
Carton Noir B3 -08
Livre 05-FGN-045
On retrouve les noms de Georges-Jérémie Pacaud, Georgianna Mondelet, Abraham-Lincoln Pacaud, George-Washington Pacaud, et Arthur Duncan Pacaud, Eveline Pacaud, Colombia Pacaud, Georgianna Pacaud.

J.Adjutor Marcoux, C. Gédéon Dorval, auj. Richar Pellerin en est le propriétaire.


Maison 96 rue St-Georges, PABF p.162.JPG
Livre P.A.B.F. 05-FGN-036
Maison 96 rue St-Georges, PABF p.163.JPG Livre P.A.B.F. 05-FGN-036
Maison Pacaud en 1930. Georgiana Mondelet, fille de juge et épouse du patriote Georges-Jérémie Pacaud, tient un salon littéraire prisé dans maison de Princeville, construite en 1854. On y lit des publications venues de France et d'Angleterre. Elle y recoit l'élite libérale qui aspire à la modernité. On ne peut oublier que tout le beau monde de l'époque y a séjourné : Les Laurier, Lavergne, Barthe. Le dlergé, qui craint que ces réformes n'entrainent la laïcisation, s'oppose farouchement aux libéraux. En 1870, le cercle littéraire de madame Pacaud se prononce ouvertement contre le dogme de l'infaillibilité papale. Le curé lui dit vertement sa façon de penser et lui refuse l'absolution. Le ton monte, madame Pacaud quitte l'église en furie et le couple apostasie la religion catholique pour devenir anglican. Ostracisé par la communauté, on raconte que leur maison, nommée la maison des apostats, est hantée et habitée par le diable une fois la nuit venue. Certains affirment même entendre des bruits de chaînes traînées sur le plancher du grenier!

Maison Pacaud, Les Brassard et les Dorval, LB39-P20.JPG
LB G.-P N.
Maison Pacaud, 05-FGN-045, 13-012.JPG Livre 05-FGN-045
Maison Pacaud au loin, 05-FGN-045, 13-013.JPG Livre 05-FGN-045
Maison Pacaud, 05-FGN-045, 13-009.JPG Livre 05-FGN-045
Maison Pacaud, 05-FGN-045, 13-010.JPG Livre 05-FGN-045
Maison Pacaud, 05-FGN-045, 13-011.JPG Livre 05-FGN-045
Maison Georges-Jérémie Pacaud. Photo prise durant que Gédéon Dorval en était le propriétaire. De gauche à droite : Jeanne Dorval, Judith Brassard, Blanche Dorval, Thérèse Gélinas.

Pacaud maison, à g. Jeanne Dorval et à d. Blanche Dorval, 23-25.jpg
Expo 1998 - Film 23
Album brun 98 - TRP
Maison_Pacaud_interieur.jpg
Maison Pacaud interieur.jpg
Disque patrimoine
Maison des Pacaud en arriere.jpg Disque patrimoine
Maison de Richard Pellerin 1982 - 07-020.jpg Carrousel 7
Carte postale, maison Pacaud, CL-HOT-045.JPG Classeur - HOT
Carte postale, maison Pacaud, CL-HOT-053.JPG Classeur - HOT
Maison Richard Pellerin, CL-RE1-008.JPG Classeur - RE1
Maison Richard Pellerin, CL-RE1-009.JPG Classeur - RE1
Maison au no. civique 124 et 126.

Maison de Jérémie Demers et plus tard celle de Edmond Lachance.jpg
Disque patrimoine
Maison au no. civique 124 et 126.

Maison de Jérémie Demers, LB03-P135.JPG
LB G.-P N.
Maison au no. civique 124 et 126.

Maison Edmond Lachance, MARI_7, DON-RP-016.jpg
Disque patrimoine
Maison au no. civique 124 et 126.

Maison Edmond Lachance, QUI272, DON-RP-017.jpg
Disque patrimoine
Résidence de Edmond Lachance, rue St-Georges, face à la gare. Il est bon de se rappeler que Edmond tenait un magasin de chaussures à l'endroit où Vincent Rousseau et R.Blanchard opérait un restaurant (bâtisse démolie pour le Provigo)... Personnellement je me souviendrai toujours de ce monsieur, parce qu'il se tenait face à la gare, en fait c'est lui qui transportait les sacs de malle du train au Bureau de poste, et avec l'aide bienveillante de son petit-fils Richard Pellerin.

La photo ci-après montre les changements majeurs en 2010.

Maison Edmond Lachance.jpg
Disque patrimoine
LB G.-P N., #03-P135
Maison au no. civique 124 et 126.

Maison autrefois de Edmond Lachance, aujourd'hui c'est celle de M.Perreault.


Maison de M.Perreault, avant Edmond Lachance.jpg
Disque patrimoine
On voit ici la rue St-Georges à gauche. La maison de M.Gagnon, (au 140 rue St-Georges) n'avait pas encore 2 étages. Cette rue deviendra sens unique en 2012.

Gare de Princeville, 3-16.jpg
Expo 1998 - Film 3,
Livre 150e p.44
Classeur - VIP
Maison au no. civique 140.

James Huston, acquiert de Pierre Prince le terrain et bâtit la maison qu'il revend à Henri Voyer, la famille Lanneville, famille Gagnon, et France Pellerin en seront propriétaires aussi.


Maison 140 rue St-Georges, PABF p.161.JPG
Livre P.A.B.F. 05-FGN-036
Maison au no. civique 140.

Maison de M.Gagnon, aujourd'hui France Pellerin_1997.jpg
Disque patrimoine
Maison au no. civique 140.

Maison de M.Henry Voyer en 1868, rue St-Georges.JPG

Livre 16-FRP-052
Maison au no. civique 140.

Maison rue St-Georges.JPG

Disque patrimoine


Maison rue St-Georges, no. civique 170, DON-JP-237.JPG

Disque patrimoine
Maison au no. civique 198.

Maison Eugène Grondin 1982 - 07-032.jpg
Carrousel 7


Maison rue St-Georges, no. civique 198, DON-JP-238.JPG

Disque patrimoine
Maison au no. civique 208.

Maison de Madame Coulombe. Située au coin des rues St-Georges et Mgr-Poirier, elle a été habitée aussi par Donat Daigle entre autres. Transformée, elle est encore là. À droite, l'absence de la menuiserie Desharnais. Aujourd'hui la maison est en briques rouges.


Coulombe maison de Mme rue St-Georges-Mgr Poirier, 15-20.jpg
Expo 1998 - Film 15
Album brun 98 - TRP
maison Coulombe et maison de M. Grondin rue Mgr-Poirier

Maison coin Mgr-Poirier et piste cyclable (gauche).jpg

Disque patrimoine
Maison au no. civique 208.

Maison de Coulombe en 2010.jpg
Disque patrimoine
Maison construit en quelle année ?

Maison Atrhur Coulombe au no. civique 208, DON-JP-292.JPG

Disque patrimoine
Travaux rue St-Georges avril mai juin 2012 (36).jpg Disque patrimoine
Travaux rue St-Georges avril mai juin 2012 (00).jpg Disque patrimoine
Travaux rue St-Georges avril mai juin 2012 (01).jpg Disque patrimoine
Travaux rue St-Georges avril mai juin 2012 (03).jpg Disque patrimoine
Travaux rue St-Georges avril mai juin 2012 (04).jpg Disque patrimoine
Travaux rue St-Georges avril mai juin 2012 (08).jpg Disque patrimoine
Travaux rue St-Georges avril mai juin 2012 (16).jpg Disque patrimoine
No.civique Résidents coté nord
59 Maison construit par Honoré Deschambeault, Édouard Mélançon, Jean-Pierre Perreault
65 Renel
95 Raymond Pépin, 2 maisons suivantes
No.civique Résidents coté sud
38 Meunerie F.X. Poisson
60 Georges-Philias Nadeau, M. Fernand Baril
70 M. Pépin (s'est pendu), M. Lallemand, Jean-Pierre Pellerin
78 M. Cadoret (a batit), Jean-Provencher et Normande Cadoret
94,96 notaire Georges-Jérémie Pacaud, Adjutor Marcoux, Gédéon Dorval (commis-voyageur), Richard Pellerin (tabagie la pipe, historien)
98 logement attenant au no. civique 96, Alfred Bellavance, Roger Bellavance et Gervaise Marcoux (historienne)
124,126 Jérémie Demers, Edmond Lachance, Clément Perreault,
140 James Huston, Henri Voyer, famille Lanneville, Henri Lenneville (chemin de fer), M.Jean-Marie Gagnon (taxi), France Pellerin
140* Arsène Sylvain (époux de Alice Lanneville) et Alphonse Thibodeau
170 Daniel Brie, Colette Girourd
?? Maison qui n'a pas de terrain
198 Amédée Trépanier (chemin de fer), Eugène Grondin, Michel Grondin
208 Arhtur Coulombe (chemin de fer)
Gare les agents du chemin de fer sont : M. Poitras, Donat Beaudet, Pantaléon Beauchamp, Georges Auger
Cet inventaire a été monté par Alfred Mailloux en 1940 et amélioré par Laurent Lacoursière en 1980 et amélioré par Jules et Richard Pellerin , Alfred Mailloux en 2016 et 10 autres personnes.

Rue St-Georges, 18-DLL-011, p.10.JPG

Livre 18-DLL-011


Mise à jour le 31 dec. 2019.