Commerces et Industries - Hôtel, motel et brasserie


Brasserie Motel Hôtel
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Hôtel Rio Brasserie du Parc Bar-Salon Chanterelle Brasserie 30-30
Cabine V. Rousseau Cabins Bon-Air Hôtel Stanfold Hôtel des Érables
Hôtel National Hôtel Marchand Hôtel Manoir Complexe Dupré
Brasserie Le Campagnard Bar Danseuse Carli Bar Chez Dan Motel Philippe

Brasserie

Hotellier : (qui étaient dans l'index des annuaires Lovell's):
Jean-Baptiste Allard (1882)
Alphonse Bordeleau (1882, 1884)
Bruno Daigle (1882, 1884, 1887, 1890-91) hotellier de l'hôtel Grand Tronc
Dolphis Guillemette (1890-91)
Albert Marchand (1921)
Achille Marchand (1915-16)
Octave Morel (1882, 1890-91)
Octave Morelle (1882)
Pierre Richard (1857, 1871)
Jean Roux (1882) prop. Hôtel Winsor
A. Rouleau (1884) prop. Hôtel Stanfold
Balzam Talbot (1897, 1902)

Selon la liste des annuaires de commerces.


Disque patrimoine
Le premier propriétaire a été Adélard Jacques, et tenu à une certaine époque par Marcel Allard, il offrait 12 chambres à coucher en 1982. Sur la carte de 1956 le nom de l'hotel était l'hotel Prince. Le nom a aussi été Hotel Jacques. Sur la galerie : Thérèse Jacques, Mariette Roy, Paul-Émile Jacques, Paul Lacoursière, Rose Gagnon et Adélard Jacques.

Rio Hotel 1948, 29-03.jpg

(Hôtel Rio) maison de, 13-03.jpg
Expo 1998 - Film 29
Classeur - HO1
L'hotel Rio est au 287 St-Jacques est.

Bar Chez Dan.jpg
Googlemaps
Bar Chez Dan, J1-1998-06-08-p04.JPG Journal
Brasserie du Parc, 1989, 3-038.jpg Carrousel 3
Bar Salon Chanterelle

Restaurant Tur-Lu-Tu-Tu 1981 - 10-018.jpg
Carrousel 10
Restaurant Tur-Lu-Tu-Tu 1981 - Bar Salon Chanterelle - 10-020.jpg Carrousel 10
On voit la descente d'escalier qui amène au bar La Chanterelle

La Chanterelle vers 1977, CL-RES-007.JPG
Classeur - RES
Je penses que la brasserie Chez Joe, Le Campagnard, et le Carli étaient dans le même établissement, a tour de rôle, il va de soi.

Brasserie Chez Joe, aussi Carli, Banq.jpg
BANQ
Photo en 1989.

Restaurant Le Charbonnet et brasserie chez Joe, Banq.jpg
BANQ
Nous cherchons une photo avec l'enseigne (svp)

Bar danseuse Carli.jpg
Livre 03-FGN-006
Brasserie Campagnard.jpg Livre 03-FGN-006
Est devenu la brasserie 30-30.

Bar Broue, 1994, LB17-P52.JPG
LB G.-P N.
Brasserie 30-30.jpg .
Ouverture le 12 aout 2005 et fermeture 11 mars 2011

Billard Pub, Le Boulevard.jpg
Googlemaps

Motel

Stanfold Cabins (vers 1950 - Princeville). L'ensemble a été construit en 1950 et M. Vincent Rousseau en était le propriétaire. Elles étaient situées à la sortie est du village de Princeville sur l'ancienne route no. 5 (voir la carte aérienne de 1962)

Cabine V. Rousseau construit 1950, 10-22.jpg
Expo 1998 - Film 10
Cartable 16-FRP-039
Carton Noir B3 -41
Cabine Vincent Rousseau, Cartable Richard Pellerin.JPG Cartable 16-FRP-039

« Magnifique croix érigée dans le rang des Bras » Dans le rang des Bras (rang Saint-Charles de Sainte-Victoire), à Princeville, on a érigé une « magnifique croix » à l'endroit ou l'on voit les cabines touristiques.
No d'identification :17 933

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 84, no 48 (16 novembre 1950) : 1.


1950-11-16, p1, croix érigée à Victoriaville.jpg

Journal
Il faisait l'annonce sur la rue St-Louis.

Cabin's Vincent Rousseau, 22-FCH-005, CA-00102.JPG
Livre 22-FCH-005
Hotel Bon Air, J3-1965-09-01-p34.JPG Journal
Cabines Bon-Air.jpg Disque patrimoine
Groupe devant Bon-Air_1.jpg Disque patrimoine
Auberge Bon-Air, Concert le Choeur des Bois-Francs en 1951, CL-CH1-005_8.JPG Classeur - CH1
Hotel Bon-Air, Fanfare 1956, CL-FAN-014_7.JPG Classeur - FAN
A remarquer le no. téléphone qui change plusieurs fois mais toujours finissant par '41'.

Hotel Bon Air, CL-GPA-016_14, 17e congres, 2 juin 1968.JPG
Classeur - GPA
Hotel Bon Air, LB08-P31.JPG LB G.-P N.

Hôtel

Le journal publie la liste des licences octroyées par Théophile Côté, percepteur du revenu de l'intérieur pour le district d'Arthabaska. Ces permis ont été octroyés entre le 1er avril et le 30 juin 1864. Pour connaître la date précise de l'obtention de la licence, retourner à l'avis. Parmis les permis alloués, on retrouve l'aubergiste Pierre Richard de Princeville; le marchand James Huston de Princeville; le marchand François Morin de Princeville. No d'identification : ???
Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 33 (14 juillet 1864) : 3.



Journal
Le journal publie la liste des licences octroyées par Théophile Côté, percepteur du revenu de l'Intérieur pour le district d'Arthabaska. La période couvre du 1er avril au 30 juin 1865.
Des licences d'auberges ont été émises à :
Des licences de boutiques ont été émises à
Une licence de colporteur a été :
Une licence pour « hôtel de tempérance » a été émise à Pierre Richard de Princeville.
No d'identification : 6 560
Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 34 (19 juillet 1865) : 3.



Journal
Le journal publie la liste des licences octroyées par Théophile Côté, percepteur du revenu de l'intérieur pour le district d'Arthabaska. La période couvre du 1er avril au 30 juin 1866.
- Des licences d'auberges ont été émises à :
- Des licences de marchands ont été émises à :
- D’autres licences de marchands ont été émises à
- Des licences pour hôtels de tempérance ont été émises à François Morin de Princeville, Pierre Richard de Princeville.
- Des licences de colporteurs ont été émises à :.
No d'identification : 6 760
Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 34 (01 août 1866) : 3.



Journal
À la séance du conseil municipal du 5 mars, à Princeville, on proposa que la vente de l'alcool soit prohibée . On donne le nom de celui qui a proposé et secondé. Il y eu la même proposition à Saint-Eusèbe de Stanfold. No d'identification : 7 772
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 16 (24 mars 1868) : 3.



Journal

No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (29 avril 1868) : 2-3.


1868, 04-29 p2-p3, prix des licenses.jpg

Journal
- Plusieurs personnes ont été traduites devant les tribunaux samedi pour avoir vendu de la boisson sans licence. Les causes sont reportées à samedi prochain. No d'identification : 8 134
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 17 (31 mars 1870) : 3.



Journal
Licences octroyées par Théophile Côté, percepteur du revenu de l'Intérieur pour le district d'Arthabaska, entre le 1er mai et le 2 juin 1871. (Les dates d'obtention sont indiquées, mais ne sont pas rapportées ici).
- Licences d'auberges: Joseph Prince, Princeville;
- Licences de boutiques:.
- Licences de colporteurs:
No d'identification : 13 780
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 27 (09 juin 1871) : 3.



Journal
Liste des licences octroyées par Théophile Côté, percepteur du revenu de l'Intérieur pour le district d'Arthabaska, entre le 3 juin et le 22 août 1861. L'annonce est datée du bureau du percepteur à Arthabaskaville, le 22 août. On donne les dates auxquelles les licences sont accordées.
- Licences d'auberges: Walter Bernard (Princeville), Bruno Daigle (Princeville), .
- Licences de boutiques:
- Licences de colporteurs:
No d'identification : 13 979
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 38 (24 août 1871) : 3.



Journal
Liste des licences octroyées par le percepteur du revenu de l'intérieur pour le district d'Arthabaska, entre le 1er mai et le 1er juin 1872.
- Licences d'auberges: Dolphis Guillemette (Princeville);
- Licences de magasin:
No d'identification : 14 614
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 6, no 27 (06 juin 1872) : 3.



Journal
Eugène P. Bergeron, de Sainte-Sophie, et Joseph Martineau, de Stanfold, ont obtenu une licence de colporteur. No d'identification : 23 741
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 7, no 44 (09 octobre 1873) : 3.



Journal

License pour Dolphis Guillemette.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (17 juil. 1873) : 2-3.


1873, 07-17 p2-p3, license.jpg

Journal

License à Dolphis Guillemette et Pierre Morin.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (24 dec. 1874) : 2-3.


1874, 12-24 p2-p3, licenses octroyés.jpg

Journal
Licences octroyées par le Percepteur du Revenu de l'Intérieur pour le District d'Arthabaska, du 25 mai au 28 septembre 1875.
- Pour être colporteur: Joseph Roy (Stanfold).
- Pour être encanteur: Paul Mignot (Somerset).
No d'identification : 23 914
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 9, no 42 (30 septembre 1875) : 3.



Journal
Liste des licences accordées pour le district d'Arthabaska, du 1er mai au 13 juin 1876. - Licences de poudre: James Huston (Stanfold), Honoré Pépin (Warwick), Goodhue & Son (Arthabaskaville), Smith Leati union (Kingsey Falls) et D.O. Bourbeau (Victoriaville). - Licence de colporteur: Jacques Camiré (Stanfold). No d'identification : 23 985

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 10, no 27 (16 juin 1876) : 3.



Journal
Faillite de David Dehais, hôtellier et commerçant de Princeville No d'identification : 23 957

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 10, no 19 (20 avril 1876) : 3.



Journal
Liste des licences accordées pour le district d'Arthabaska, du 1er mai au 18 juin 1878.
- Licences de vente de poudre: James Huston (Stanfold), Honoré Pépin (Warwick), L.O. Pépin (Arthabaskaville), John Wadleigh (Kingsey), Goodhue & Son (Arthabaskaville), D.O. Bourbeau (Victoriaville).
No d'identification : 24 062

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 13, no 5 (06 janvier 1879) : 1.



Journal
Licences octroyées par le Percepteur du Revenu de la Province pour le district d'Arthabaska, du 1er mai au 1er juin 1883.
- Auberges: Bruno Daigle (Princeville), Alphonse Bordeleau (Princeville);
- Magasins de liqueurs en gros:
- Magasins de liqueurs en détail:
- Hôtels de tempérance:
- Vente de poudre en détail: J.A. Thibodeau & frère (Princeville),
- Vente de liqueurs pour fins médicales:
- Colporteurs;
-Colporteurs-licence additionnelle:
No d'identification : 12 912

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 25 (02 juin 1883) : 3.



Journal
Liste des personnes qui ont demandé des licences pour la vente des liqueurs dans l'arrondissement des licences de Drummond et Arthabaska pour l'année de licences commençant le 1er mai prochain:
- À Princeville (Stanfold): Dolphis Guilmette (hôtel), Bruno Daigle (hôtel), Alphonse Bordeleau (hôtel);
No d'identification : 13 422

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 13 (08 mars 1884) : 3.



Journal

Des licenses demandés ont été octroyés à Stanfold.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (28 mars 1885) : 2-3.


1885, 03-28 p2-p3, acte Scott.JPG

Journal
Dernière réunion des commissaires, dans laquelle on a discuté de la question d'accorder une extension de trois mois aux hôteliers pour leur licence. Cette question a été tranchée par un refus. Au 1er mai prochain, l'acte Scott entrera en vigueur et tous les débits de boisson seront fermés dans le comté, exceptés ceux pour les fins médicales. Comme M. Desrochers a retiré sa demande, une licence a été accordée aux Dames de l'Hôtel-Dieu pour le dépôt de boissons pour fins médicales. Pour Stanfold, le dépôt a été demandé par cinq personnes du village de Princeville. L'une de ces personnes, M. Germain, était chaudement recommandée par M. le curé Baillargeon. Mais M. le commissaire Houle a réussi à semer le doute dans l'esprit des autres commissaires, en arguant que M. le curé n'avait fait cette recommandation que pour la forme. On dit que M. Houle a négligé de lire au complet la lettre de recommandation que M. le curé lui avait adressée.
- M. le curé Baillargeon adresse une lettre à Basile Théroux, fils, Gonzague Houle, et E.J. Hemming, écuyers, les commissaires des licences pour le district Drummond et Arthabaska. Il leur demande de publier dans l'Union: 1) la recommandation qu'il a donnée à M. Samuel Germain et qui a été présentée lors de l'assemblée du 26 mars dernier; 2) la lettre adressée à M. Gonzague Houle le 28 mars dernier; 3) la lettre adressée à M. Hemming le 4 avril courant. Il leur demande ensuite de déclarer publiquement et sous l'honneur s'ils ont trouvé une phrase dans ces documents qui aurait pu être raisonnablement interprétée comme défavorable à M. Germain. À la suite, réponse de L.G. Houle (peu de contenu pertinent) (19, 21, p. 2).
- Deuxième lettre du curé Baillargeon à l'intention des commissaires (peu de contenu pertinent, si ce n'est qu'on se renvoie les accusations mutuellement) (19, 23, p.2).
No d'identification : 14 851

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 19, no 20 (25 avril 1885) : 2 (suite: 19, 21, p. 2).



Journal

License à Dolphis Guillemette et Bruno Daigle et dame L.Beauchene (vendeur) et James Huston (poudre en détail).
Licences octroyées par le percepteur du Revenu de l'Intérieur pour le district d'Arthabaska, Théophile Côté, entre le 1er mai et le 1er juillet 1887.
- Licences d'hôtel de tempérance: Dolphis Guilmette (Princeville), Bruno Daigle (Princeville), W.J. Hamilton (French village) et Olivier Ricard (Bulstrode).
- Licence de «magasin de liqueurs en gros (Scott Act)»: H.H. Guay (Victoriaville).
- Licences de «vendeurs (Scott Act)»: dame L. Beauchène (Princeville). - Licences de poudre en détail: Jas. Huston (Stanfold), Davis Bergeron (Blanford).
- Licence d'encanteur: Elzéar Pinze. (Elzéar Prince ??)
No d'identification : 10 105

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 21, no 26 (09 juillet 1887) : 3.


1887, 07-09 P2-P3, différentes licenses.jpg

Journal
Licences octroyées par le percepteur du Revenu de l'Intérieur pour le district d'Arthabaska, Théophile Côté, entre le 1er mai et le 6 juin 1888.
- Licences d'auberges:
- Licences de vendeurs (Scott Act):
- Licence de gros:.
- Licences de magasins de liqueurs en détail:
- Licences d'hôtel de tempérence: Dolphis Guilmette (Princeville), Bruno Daigle (Princeville), O. Morel & Cie.
- Licence de « magasin de liqueurs en gros (Scott Act)»:
- Licences de colporteurs:
- Licences de poudre en détail: James Huston (Stanfold).
- Licence pour fins médicales (Acte de Québec): Adolphe Moisan (Saint-Anastasie).
- Licence pour table de billard: Ths. J. Samson (Victoriaville).
No d'identification : 10 988

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 22, no 23 (09 juin 1888) : 3.



Journal
Licences octroyées par le percepteur du Revenu de l'Intérieur pour le district d'Arthabaska, Théophile Côté, entre le 1er mai et le 4 juillet 1889:
- Licences d'auberges: Dolphis Guilmette (Princeville), De. Malvina Morel (Princeville),
- Licences de vendeurs (Scott Act):
- Licence de liqueurs en gros:
- Licences de magasins de liqueurs en détail:
- Licences d'hôtel de tempérance: Bruno Daigle (Princeville), Pierre Déry (Princeville),
- Licences de colporteurs:
- Licences de poudre à tirer:
- Licences médicales et de vendeurs:
- Licence pour table de billard:
- Licences d'embouteilleurs:
No d'identification : 11 897

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 23, no 28 (13 juillet 1889) : 2.



Journal
Licences octroyées par le percepteur du Revenu de l'Intérieur pour le district d'Arthabaska, Théophile Côté, entre le 1er mai et le 4 juillet 1890.
- Licences d'auberges: Dolphis Guilmette (Princeville), et De. Octave Morel (Princeville).
- Licences de vendeurs (Scott Act):
- Licence de liqueurs en gros:
- Licences de magasins de liqueurs en détail:
- Licences d'hôtel de tempérance: Bruno Daigle (Princeville), Pierre Déry (Stanfold),
- Licences de colporteurs: Delle Antoinette Martineau (Stanfold)
- Licences de poudre en détail:
- Licences de drogistes ou vendeurs:
- Licences d'embouteilleurs:
No d'identification : 12 971

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 24, no 27 (10 juillet 1890) : 3.



Journal

License à Jos. Brissette, M.Talbot, M.Roux, M. Guillemette. Octave Morel, M. Daigle, M.Parent, M.Déry. À propos de Stanfold: Au marché, le 6 avril, il a été question des licences («question épineuse») et du règlement qui limite à deux le nombre de celles-ci, alors qu'il y a deux à trois fois plus de demandes. Le maire de Stanfold, Jos. Brissette , s'est dit «contre les affidavits filés devant le conseil». M. Guillemette a obtenu encore sa licence d'hôtel .
No d'identification : 13 300
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 14 (09 avril 1891) : 2.


1891, 04-09 p2-p3, licenses.jpg

Journal
Liste des licences octroyées entre le 1er mai 1891 et le 1er septembre 1891:
- Auberges: Madame Octave Morel (Princeville), Dolphis Guilmette (Princeville),
- Drogistes ou vendeurs (Scott Act):
- Hôtels de Tempérance: Bruno Daigle (Princeville),
- Colporteurs (lic. orig.):
- Magasins en détail:
- Embouteilleurs:
- Licences pour la vente de la poudre: Antoinette Martineau (Stanfold),
No d'identification : 13 491

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 37 (17 septembre 1891) : 2.



Journal
À Princeville, à l'Hôtel Morel, a eu lieu la fête aux huîtres. Madame Morel invitait «tout ce que le village compte de personnes en vue, amis et connaissances de la famille». Finalement, une quarantaine de personnes étaient présentes à cette fête où «il y avait de la musique, de la danse [sic], des chansons comiques, avec M.M. Matte et Nadeau, des chansons sérieuses avec le Dr Triganne et M. Turcotte de Québec, du bon vin, une table digne des meilleurs bouquets des villes, des huîtres en soupe et sur l'écaille». No d'identification : 13 511
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 41 (15 octobre 1891) : 2.



Journal
À l'occasion de l'anniversaire de M. Octave Morel (le 27 octobre), il y a eu une grande fête à l'Hôtel Morel. La liste d'une quarantaine d'invités est présentée, dont M.M. Lavergne, Triganne, Gauvreau, Matte, etc. No d'identification :13 524
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 44 (05 novembre 1891) : 3.



Journal
À Stanfold, il y a eu une séance du conseil du village, le 4 avril, sous l a présidence du maire Joseph Brissette . La question discutée: les licences d'hôtel . «Notre ami, M. Octave Morel , comme toujours, n'eut pas grand peine d'avoir la sienne pour la "haute ville"; dans le quartier d'en bas, M.M. Dery et Balzam Talbot étaient en lice». Après un vote des conseillers, 3 contre 3 en faveur d'une licence pour M. Dery, le maire trancha finalement en faveur de M. Talbot. - «Grande excitation dans le village au sujet de l'octroi d'une licence à M. Balzam Talbot , de p à M. Pierre Dery. Les esprits se sont chauffés; il y eut des passes-d'armes sérieuses, [...] suivies de l'intervention de dame Justice sous forme de Mandamus contre le conseil du village. Nous qui sortons à peine de la taxe des débentures , nous n'étions pas aise de nous plonger dans de nouveaux faits. Toutefois, le partie de M. Talbot tint ferme; de l'argent fut déposé pour rencontrer les frais de Mendamus». Finalement, M. Déry a renoncé à une poursuite. Le journal s'en réjouit (26, 18, p. 2). No d'identification : 13 799
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 26, no 14 (07 avril 1892) : 2 (suite: 26, 18, p. 2).


Journal
Nouvelle de Stanfold: «On parle beaucoup, dans les cercles du village, de la grande question des licences d'auberges. Quels seront les heureux gagnants?». M. Octave Morel aura une licence pour le haut du village, mais dans le bas, il faudra choisir entre M.M. Balzam Talbot et Pierre Déry. No d'identification :14 336

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 27, no 12 (23 mars 1893) : 2.



Journal

Personnages de passage à l'hôtel Morel
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (11 janv. 1894) : 2-3.


1894-01-11 p2-p3, hotel Morel.jpg

Journal
Le 20 mars, à la dernière séance du conseil de ville de Stanfold, les conseillers ont étudié une requête qui demandait d'abroger le règlement du 5 mars limitant à deux le nombre des licences pour vente de boisson accordées en ce village. Les conseillers ont choisi de maintenir le règlement. No d'identification : 24 280
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 28, no 13 (29 mars 1894) : 2.


Journal
Deux conseillers pour la municipalité de Stanfold ont remis leur démission au conseil après une séance orageuse. La cause: une divergence d'opinion sur la question des licences pour la vente de boisson . Au cours d'une de ces séances, on confirme le certificat de M. Lamy pour l'obtention d'une licence. No d'identification : 10 476
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 45 (06 avril 1895) : 2.



Journal
«MM. Octave Morel et Cie de Stanfold viennent de faire, pour le prix de $8500 dit-on, l'acquisition de l'hôtel Maheu», à Arthabaska. - M. Morel prend possession de l'hôtel. No d'identification : 10 598
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 48 (27 avril 1895) : 2 (suite: 1, 49, p. 2).



Journal
Encan de M. J.Octave Morel, hôtelier à Stanfold. Vente d'ameublement, de chevaux, de voitures, etc. No d'identification : 10 619
L'Écho des Bois-Francs, vol. 1, no 48 (27 avril 1895) : 3.



Journal

On dit que Pierre Maheu vient de vendre son hôtel à Morel & Cie de Stanfold.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (25 avril. 1895) : 2-3.


1895-04-25 p2-p3, Hotel Morel.jpg

1895-04-25 p2-p3, Hotel Morel_2.jpg

Journal

À Princeville, déroulement d'un procès à la Cour Supérieure. «Au mois de mai dernier, le conseil municipale de Princeville limita à une seule le nombre des licences d'auberges . On accorde cette licence à un M. Lamy ; tous les anciens licenciés se trouvaient mis de côté. La raison que l'on donna alors de ce changement, c'est que l'on voulait que ce fut la Corporation elle-même qui profitât des revenus que donne la vente des boissons enivrantes, et bien qu'aucune résolution ne fut entrée dans les procès-verbaux, il était notoire que la personne qui obtenait la licence devait en verser directement ou indirectement, tous les profits entre les mains du secrétaire-trésorier». M. Fournier s'y oppose et affirme que la Corporation municipale n'a pas le droit de se servir d'un prête-nom pour faire commerce.
No d'identification : 11 420
L'Écho des Bois-Francs, vol. 2, no 1 (08 juin 1895) : 3.


1895- 08 juin, license d'auberge.jpg

Journal

Le nombre d'hôtels sera limité à deux.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (4 mars 1897) : 2-3.


1897-03-04 p2-p3, limitation des hotels.jpg

Journal

À une séance régulière du conseil de Princeville, le 7 courant, il est résolu de limiter à deux le nombre de licences d'hôtels pour le village, à partir du 1er mai.
No d'identification : 25 138

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 32, no 13 (11 mars 1898) : 3.


1898-03-11 p2-p3, license d'hotel.jpg
Journal

Que le certificat de Balzam Talbot soit approuvé. Que le certificat de M. St-Cyr et M.Sylvestre soit approuvé (ils avaient un hôtel ensemble).
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (7 avril 1898) : 2-3.

Hotel St-Cyr et Sylvestre aurait été dans l'hotel Jean-Baptiste Allard existe déja en 1897 selon la liste des industries.


1898-04-07 p2-p3, hotellier.jpg

Journal
Propositions lors de la dernière séance du conseil de village de Princeville: accorder deux licences d'hôtel comme l'an passé ou une seule. La seconde proposition a été retenue. (Les tab… ils voulaient avoir le contrôle des revenus) No d'identification : 25 623

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 33, no 14 (24 mars 1899) : 3.



Journal

Lundi le 5 mars, lors d'une assemblée du conseil de Princeville, on a résolu d'accorder une seule licence d'hôtel pour les douze prochains mois.
No d'identification : 22 005

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 34, no 13 (16 mars 1900) : 2.


1900-03-16 p2-p3, license d'hotel.jpg

Journal

À Stanfold, grâce aux conseillers, la vente de «boissons alcooliques» sera prohibée cette année encore. «Nous les félicitons de tout coeur».
No d'identification : 25 395

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 44, no 6 (21 janvier 1910) : 5.


1910-01-21 p4-p5, prohibition de vente alcoolique dans les hôtels.jpg

Journal

« Descente de la police des liqueurs dans un débit clandestin » La descente a eu lieu samedi le 5 février, sur la route de Princeville près de Victoriaville. Les douze prévenus comparaîtront en cours ce matin.
No d'identification : 17 146

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 83, no 9 (10 février 1949) : 1.


1949-02-10, p1, descente de police, débit liqueur.jpg

Journal

« Descente de la police des liqueurs à Victoriaville » La « Police de la Commission des Liqueurs de Québec » a effectué une descente dans une salle de danse située sur la route de Princeville, aux limites de Victoriaville. Elle a procédé à trois arrestations.
No d'identification : 17 378

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 83, no 41 (22 septembre 1949) : 1.



Journal
Le village de Princeville émet un avis à l’effet que la vente d’alcool est légalisée. No d'identification : 20 810

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 95, no 20 (04 mai 1961) : 4.



Journal

À Princeville, les électeurs se prononceront par voix de référendum sur un règlement autorisant la vente de liqueurs alcooliques.
No d'identification : 20 890

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 95, no 24 (01 juin 1961) : 14.


1961-06-01, p14-p15, prohibition.jpg

Journal
À Princeville, le référendum sur la prohibition a été remporté par ceux qui voulaient qu’on autorise la vente d’alcool. No d'identification : 20 921
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 95, no 26 (15 juin 1961) : 14.


1961-06-15, p14-p15, prohibition et vente d'alcool.jpg

Journal
Princeville achète l'Hôtel des érables pour y aménager un parc. On veut établir un plan d'urbanisme et de zonage. No d'identification : 21 853
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 101, no 31 (12 juillet 1967) : 8.



Journal
Jean-Baptiste Allard continue de tenir son hôtel sur un bon pied à Stanfold. Il a obtenu une licence de vente de liqueurs. No d'identification : 8 871

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 19 (30 avril 1881) : 2.



Journal
L'hôtel Stanfold tenu par A. Rouleau, Auberge Alphonse Bordeleau, l'hôtel Grand Trunk de Bruno Daigle, l'hôtel de Jean Roux et l'auberge d'Octave Morelle. L'auberge de Pierre Richard en 1847, sera tenu par Jean-Baptiste Allard.

Histoire de Princeville, PABF p.31(hotel).jpg
Livre P.A.B.F. 05-FGN-036
Selon les dires de Michel Rousseau , M. Émile St-cyr était locataire, aurait eu l'hotel Winsor.

Nous recherchons une photo de face de l'hôtel Windsor. (svp)

Princeville, rue , 3-19, Hotel Winsor a Princeville (Windsor).jpg

Zoom photo 3-19
Nous cherchons l'original de cette photo. (svp)

M.Nadeau nous a laissé l'information comme de quoi il y aurait eu un hôtel dans cette maison. Il avait absolument raison, c'est l'hotel Winsor.

LB G.-P N.
Princeville, rue St-Jacques, 3-20.jpg, Hotel Jean-Baptiste Allard.jpg
Zoom photo 3-20
En 1878 le commerçant Jean-Baptiste Allard l'achète pour y gérer une hôtellerie. Auparavant Pierre Richard l'avait démaré en 1847 en tant qu'auberge.

Maison 15 St-Jacques ouest, PABF p.139.JPG
Maison 15 St-Jacques ouest, PABF p.140.JPG
Livre P.A.B.F.
Rue St-Jean-Baptiste sud vers 1880. Au bas on peut voir la voie ferrée. Ce quartier a déjà été incendié en partie. A gauche , cette maison a été remplacée par celle de Georges-P. Nadeau. A droite c'est la maison Baril (F.X.Poisson) qui y a été construite. L'hôtel Stanfold a déjà été tenu par François Morin et Marie-Des-Anges Gagnon, père et mère de madame F.X. Poisson. A droite on voit l'entrepôt du magasin d'Alphonse Brisson et l'écurie. La 2e bâtisse à gauche était l'hôtel du Grand Trunk de Bruno Daigle.
Princeville, rue St-Jean-Baptiste vers 1880, 3-21.jpg
Rue St-Jean-Baptiste Sud (haut) 1892-1895, 14-21.jpg
Rue St-Jean-Baptiste Sud. avant 1900, 3-041.jpg
Expo 1998 - Film 3 et 14,
Livre 150e P.36
Carton Noir B3 -36
Livre P.A.B.F. 05-FGN-036 p.97
Classeur - RUE

Commerce de Bruno Daigle à vendre. Il a eu un hotel sur la rue St-Jean-Baptiste sud.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (18 mai 1893) : 2-3.


1893-05-18 p2-p3, Bruno Daigle maison.JPG

Journal
Agrandissement de la photo précédente, L'hôtel Stanfold est situé sur la rue St-Jean-Baptiste, on voit la rue direction sud

Hotel Stanfold, L150 - P.41.jpg
Livre 150e
Cette cruche est détenu par Michel Rousseau.

Cruche Stanfold Hotel, O.Morelle & Co, Stanfold (zoom).JPG

Disque patrimoine
Le no. civique est soit 50, ou 52 à partir de l'année 1956.

A remarquer qu'il n'y a pas d'affiche sur les colonnes du balcon.


Hotel des Erables, avant que ca ne le soit, CL-HO1-004.JPG
Classeur - HO1
Lucille Rousseau, Monique Rousseau, Alice Rousseau.

Famille Rousseau, Hotel des Érables, 28-VID-041_154516.906.jpg

DVD 28-VID-041
Hotel des Érables, 16-FRP-053.JPG Livre 16-FRP-053
Hotel des Érables, sous la neige, 16-FRP-053.JPG Livre 16-FRP-053
Ce n'est pas encore l'hôtel des Érables.

Hotel des Erables, CL-RE1-014.JPG
Classeur - RE1
Ce n'est pas encore l'hôtel des Érables.

Hotel des Erables, CL-RE1-015.JPG
Classeur - RE1
Hôtel des Érables, Ancienne résidence de Louis-É. Richard et aussi du Dr. Garneau. Transformée en hôtel , la bâtisse a brûlée le 22 juin 1965. Un M.Jules Robitaille y a habité. Autrefois au 50 de la rue St-Jacques ouest, aujourd'hui l'office municipal d'habitation. Dans le livre du 100 ièm l'adresse mentionné est 25 rue St-Louis.

Érables, hôtel, 6-01.jpg
Hôtel des Érables, 1959, 3-060.jpg
Expo 1998 - Film 6 et Carrousel 3 et
Livre 150e p.160
Album brun 98 - COM
Classeur - GP1
Classeur - RE1
Livre 05-FGN-045
L'hôtel Richard mentionné dans le texte, fait référence à l'hôtel des Érables. Louis-Eusebe Richard a déja eu cette résidence, pas celle-ci, mais celle sur la rue St-Jacques.

Maison 83 rang 8, PABF p.199.JPG
Livre P.A.B.F. 05-FGN-036
Hôtel des Érables Huguette Thiboutot, 53-05.jpg Expo 1998 - Film 53
Coté droite de l'hôtel Des Érables, Don de Rachel Roux.JPG
Disque patrimoine
Le splendide Hôtel Sous les Érables, maintenant disparu. Ce magnifique hôtel a été victime d'un incendie le 22 juin 1965. Un H.L.M. pour personnes âgées a été construit sur ce terrain situé en plein coeur de la ville. ( Livre 03-FGN-006 )

Hôtel des Érables, 1959, 3-057.jpg
Hôtel des Érables, 1959, 3-059.jpg
Carrousel 3
Classeur - HO1
Hotel des Érables.JPG
Disque patrimoine
Cette Hôtel semble porté 2 noms soit : 'Hôtel des Érables', et aussi 'Hôtel sous les Érables'. C'était l'endroit "fashionnable" dans les années 50'. Les Luneau possédaient aussi le Manoir qui n'avait pas été rénové et qui avait perdu presque tout son lustre d'antan.

Hôtel des Érables, 1959, 3-058.jpg
Carrousel 3
LB G.-P N., #05-P141
Hotel des Erables, Livre 100 iem, p32.JPG Livre 100e
Hotel des Erables, Concert le Choeur des Bois-Francs en 1951, CL-CH1-005_8.JPG Classeur - CH1
Hotel des Erables et Hotel Manoir, Fanfare 1958, CL-FAN-008 _1.JPG Classeur - FAN

J.B. Boulanger autrefois propriétaire vient de s'installer à l'hôtel St-Louis. M. Roch Turgeon vient de se porter acquéreur du studio de photographie de Clément Roberge.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (30 oct. 1958) : 14-15.


1958-10-30, p14-p15, Hotel des Érables, Hotel St-Louis, studio Roberge.jpg

Journal

M.Cournoyer nouveau propriétaire.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (30 oct. 1958) :14-15.


1958-10-30, p14-p15, Hotel des Érables.jpg

Journal

Yvon Claude comédien, Les Mestriels, et Katou.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (14 oct. 1964) :.


1964-10-14, Hotel des Érables.jpg

Journal

Gordon Monroe (comédien fantaisiste)
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (17 juin 1964) : 30.


1964-06-17, p30, hôtel des érables, orchestre Blue Moon.JPG

Journal
Hotel des Erables, LB05-P45_4.JPG LB G.-P N.
En 1964 Swifty et sa partenaire Hélène Taylor. Lili jolie danseuse. Orchestre Les Blues Moons.

Hotel des Érables en 1964, J1-1964-06, CL-HO1-012.JPG

Classeur - HO1

Willie Lamothe. Les Musicals.
No d'identification : ???

L'Union des Cantons de l'Est, (28 avril 1965) :.


1965-04-28, Hotel des Érables.jpg

Journal
1965

Incendie Hotel des Érables le 22 juin 1965, J1-1965-06, CL-HO1-011.JPG

Classeur - HO1

Un incendie a ravagé « l'Hôtel des Érables » de Princeville dans la nuit du 21 au 22 juin 1965. - L’article comprend une photo du bâtiment avec le camion à incendies.
No d'identification : 21 293

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 99, no 28 (23 juin 1965) : 1.


1965-06-23, p1, incendie Hotel des érables.jpg

1965- 16 juin, hotel des Érables.jpg

Journal
Photo prise par le Studio Roberge vers 1955

M. Grenier (alias chicot), Laval Rochette, Mariette Baillargeon, ??, Pierre Poulin,

debout : Monique Baillargeon, Robert Leblanc, Thérèse Baillargeon.


Intérieur Hotel des Érables, CL-HO1-006.JPG

Classeur - HO1


Intérieur Hotel des Érables, CL-HO1-007.JPG

Classeur - HO1
Renée-Lise Rochette, Pierre Poulin

Intérieur Hotel des Érables, CL-HO1-008.JPG

Classeur - HO1
??, ??, M. Grenier (chicot), Jean-Marc St-Cyr, Laval Rochette, ??

Intérieur Hotel des Érables, CL-HO1-010.JPG

Classeur - HO1
Le négatif est disponible à la société d'histoire de Plessisville

Hotel des Érables, personnel, 6-M-221.JPG

Disque patrimoine
Cette hotel sur la rue Gagnon a été tenu par René Lafleur.

Carte Princeville, 1956, Travellers Hotel, LB05-P84.JPG
LB G.-P N.
Maison Louis Rivard. Sise sur la rue St-Charles, elle a servi de demeure aux frères du Sacré-Coeur de 1947 à 1957. Elle a été déménagée sur la rue Gagnon pour servir d'Hotel Traveller tenu par René Lafleur et une deuxième fois sur le boulevard Baril où elle est présentement à l'entrée ouest de la ville.

g. à d. : Émilie Fleurent, Elphège Rivard, Albert Rivard, Roméo Rivard, Hector Rivard, Gérard Rivard, Marie-Rose Rivard, Berthe Fleurent, Perpétue Rivard, Annie Gilbert-Sylvestre, Jos Sylvestre, Mme Carignan, Louis Rivard, Mme Louis Rivard, Soeur Rita Fleurent, Louis Gilbert, Soeur Marie-Anne Gilbert.


Rivard maison des (première école Sacré-Coeur), 15-02.jpg
Maison des frères entre 1947-57, 11-25e.jpg
Expo 1998 - Film 15 et 11
Hôtel National, cet hôtel était situé à côté de la maison Durand rue St-Louis (St-Jacques Est). Cette maison a déjà été habitée par la famille du Dr.J-Louis St-Hilaire. Maison entre Émile Fortier et la maison au coin de St-Jean-Baptiste et St-Jacques. M. Alfred Mailloux me dis qu'avant que l'hôtel National porte ce nom c'était l'hôtel Durand. Hotel de tempérance sur la rue St-louis, devient Hotel National.

Hôtel National voisin Durand 1930, 6-24.jpg
Expo 1998 - Film 6
Album brun 98 - COM
Don de Solange Poudrier (épouse de Marcel Poudrier)

Hotel National vers 1935.jpg
Disque patrimoine
Hotel National, 28-VID-041.jpg
DVD 28-VID-041

Les « RR. PP. Oblats » ont acquis « l'Hôtel Philipps » de Victoriaville. Il est question d’y établir une école supérieure où les étudiants pourront se spécialiser en peinture et en céramique.
No d'identification : 21 267

L'Union des Cantons de l'Est, vol. 98, no 27 (17 juin 1964) : 31.


1964-06-17, p31, hôtel Philipps.JPG

Journal
Photo en 1989.

Motel Philippe et foyer d'Antan, Banq.jpg
BANQ
Motel Philippe. A été bâti à l'origine comme motel. Par la suite, des religieuses l'ont occupé, et finalement des personnes âgées.

Pavillon d'Antan -1989, 1-071 .jpg
Carrousel 1
Je suis Pierre Hébert , 65 ans , policier retraîté de la Sûreté du Québec . Mes parents en ont été propriétaires de 1953 à 1955 . En 1952 , cet hôtel était propriété d'un monsieur Lafleur ... le système politique ( régime Duplessis ) et policier de cette époque était pourri et corrompu ... On permettait l'exploitation ce cet établissement sous la condition de la TOLÉRANCE ( !!! ) Les autorités politiques et policières n'accordaient délibérément pas de permis pour mieux exercer la politique de la TOLÉRANCE En 1953 mon père Gérard Hébert achète cet hôtel de monsieur Lafleur . Situé à l'époque sur la route nationale 5 , le tourisme américain était florissant : l'aménagement des lieux était accueillant : lobby , salle à manger , gril pour danse et chambres aux étages . Mon père , malgré toutes ses incessantes démarches , n'a jamais pu obtenir un permis officiel d'exploitation ... la Police des Liqueurs ( terme de l'époque ) appliquait allègrement son système de TOLÉRANCE qui se traduisait par collecte sous pression d'importantes sommes d'argent ( c'était le système généralisé du Québec des années 1950 ) ... Je cite une célèebre phrase de Duplessis aux policiers ... votre salaire , faites le ! Le bureau-chef de la Police des liqueurs était situé à Arthabaska ...Je pourrais citer des noms mais je m'abstiendrai par respect pour les familles de ces gens probablement aujojurd'hui décédés ... De 1953 à 1955 le Redtop s'appelait l'Hôtel Hébert . Autre triste page de l'histoire du Québec des années 1950 , l'affaire Darabanner ... Moyse Darabanner était un prêteur usurier juif qui approchait les hôteliers pour transfert illicite des titres de propriété pour ensuite incendier les établissements et ainsi collecter les indemnités d'assurances . Un de ses lieutenants était de St-Ferdinand d'Halifax ( il y est d'ailleurs enterré ) ... Mon père et certains autres tenanciers de la région des Bois-Francs ont eu à faire face à cette pression criminelle ... Lorsque les libéraux de Jean Lesage ont pris le pouvoir en 1960 une importante enquête a eu lieu sous la gouverne de Claude Wagner , alors ministre de la justice ... dossier connu au niveau judiciaire , l'affaire Darabanner ... La Police des liqueurs d'Arthabaska se plaisait à effectuer des saisies de boisson sous des motifs injustifiés et aléatoires ...

Bref , lorsque le tenancier tenait tête à ce système , on mettait tout en oeuvre pour le contraindre !!! Devenu moi même policier en 1967 , j'ai personnellement reçu confidences d'un ancien membre des années 1950 de la Police des Liqueurs du district d'Arthabaska En décembre 1955 , mon père a perdu cet hôtel et nous avons quitté la région pour Montréal ... de fil en aiguille l'établissement est devenu propriété d'un certain Maurice Talbot . Le 12 décembre 1955 mon père règle les détails finaux relatifs à l'abandon de l'établissement et quitte Princeville pour se diriger vers Montréal... Rendu à St-Bruno via l'ancienne Route 9 , accident grave , coma et décès le 21 décembre 1955 à l'Hôpital Notre-Dame de Montréal . Il y a une histoire aussi rocambolesque dans la section 'Dominion Flooring' à propos de Darabaner.

Nous recherchons des photos de l'hôtel Red Top , au même endroit que Chateauneuf a déjà eu son commerce de vente de véhicule (svp)

Chateauneuf Automobile,2, Banq.jpg
BANQ
Sur la 263 rte nord.

Salle Brissette, carte d'affaire.jpg

Disque patrimoine
Est-ce le bon bâtiement (q?) L'entrée est sous la ligne Hydro-électrique.

Probablement l'ancienne salle de réception de M. Brissette, DON-JP-158.JPG

Disque patrimoine


Complexe Hôtelier Du Pré

Salle Dupre, CL-GPA-016_21, 17e congres, 2 juin 1968.JPG Classeur - GPA
Complexe Michel Dupre, L150 p.113.jpg Livre 150e
1993 construction Complex Dupré.jpg Disque patrimoine
Complexe Hôtellier Du Pré 1995 - 10-059.jpg Carrousel 10
Hotel Dupré, CL-HO1-002.JPG Classeur - HO1
Hotel Dupré, CL-HO1-003.JPG Classeur - HO1
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, bar-salon - 10-065.jpg Carrousel 10
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, buffet - 10-064.jpg Carrousel 10
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, chambre - 10-068.jpg Carrousel 10
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, chambre - 10-069.jpg Carrousel 10
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, chambre à coucher - 10-062.jpg Carrousel 10
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, en hiver le soir - 10-060.jpg Carrousel 10
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, hall d'entrée - 10-067.jpg Carrousel 10
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, petite salle de réception - 10-070.jpg Carrousel 10
Intérieur salle Dupré, CL-HO1-005.JPG Classeur - HO1
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, réception - 10-066.jpg Carrousel 10
Complexe Hôtellier Du Pré 1995, salle de bain d'une chambre - 10-061.jpg Carrousel 10
Hotel Dupré, dépliant publicitaire, CL-HO1-001.JPG Classeur - HO1
Hotel Dupre, 1994, LB17-P101.JPG LB G.-P N.
Hotel Dupre, 1994, LB17-P159.JPG LB G.-P N.
Hotel Dupre, Chambre de Commerce, Meritas entreprises de service, 1994, LB17-P114.JPG LB G.-P N.
Salle Dupré, 1990-1992, LB13-P187.JPG LB G.-P N.
Complexe Hoteleir Dupré, publicité en 2015.jpg
Disque patrimoine


Mise à jour le 21 NOV. 2019.